Apprendre à méditer I – Introduction

Publié par le 27 mars 2020 | 0 commentaires

Apprendre à méditer I – Introduction
x
Bookmark

Comme toute nouvelle activité à apprivoiser, une période d’apprentissage est nécessaire pour être en mesure d’apprécier les résultats de nos efforts. La méditation n’échappe pas à cette règle bien qu’elle soit à la portée de tous et ne nécessite ni accessoires ni tenue vestimentaire spécifiques ou habiletés particulières.

 

Méditer consiste essentiellement à cesser ses activités régulières, quitter l’effervescence du moment pour revenir à soi dans le silence. Cependant, évitons de trop simplifier car, si cette activité en elle-même est fort simple, elle produit des changements importants dans la vie de ceux et celles qui méditent sérieusement.

Apprendre la simplicité

Comme plusieurs autres activités, bien se préparer permet une expérience positive et évite bien des désagréments. Qui, par exemple, entreprendra une excursion en canot ou à vélo sans préalablement préparer son équipement, y compris son moyen de transport, pour parvenir à son but sans encombre ? Il en est de même pour la méditation.

La série d’articles Apprendre à méditer traite succinctement des différentes éléments de la méditation et a pour but de faciliter l’entrée dans cette pratique toute simple mais que nous avons tendance à compliquer.

Les trois piliers de la pratique

Il y a trois phases dans la pratique de la méditation :
la préparation,
la période de méditation en tant que telle, qui comprend l’assise correcte, l’attitude, et la fin de la période.
Enfin, il y a l’attitude méditative au quotidien avec les exercices.

 

Il est important de vous rappeler
que la pratique est votre premier maître et
que ce chemin de croissance vous est unique.

Votre pratique, l’axe central de l’équilibre

Au début, la méditation apparaît comme une autre activité de plus à insérer dans la trame journalière. Avec le temps, vous en viendrez à la considérer comme l’axe autour duquel les activités quotidiennes s’ordonnent. D’une activité qui vous apparaissait étrange par sa simplicité, l’ascèse méditative deviendra l’assise de vos journées.

Seul.e ou en groupe ?

On me pose régulièrement cette question. Nous ne méditons pas pour être seul. Nous méditons pour mieux être en relation avec soi et les autres.
Plusieurs se rendent à l’évidence après quelques essais en solitaire, que pour instaurer une véritable pratique et progresser, il est essentiel de participer à un groupe de méditation.

Le silence partagé en groupe, les enseignements et la fraternité qui découlent des rencontres deviennent un ancrage qui aident à garder le cap sur nos objectifs, malgré les tourbillons du quotidien.

Le support du groupe ou de la communauté, permet d’approfondir la pratique individuelle et de persévérer lors des périodes critiques.
Arrêtons-nous ici, ce thème ainsi que nombreux autres, seront développés au fil des prochains articles de cette série.

Bonne continuation !

 

Poursuivre votre lecture avec : Apprendre à méditer II – Comment se préparer à méditer

Retrouvez la série de ces articles Apprendre à méditer en dix leçons faciles et même plus, en format PDF.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.

Retour en haut