L’étoile du matin

Publié par le 12 décembre 2014 | 0 commentaires

L’étoile du matin
x
Bookmark

Soyez bienvenus à cette rencontre.

 

 

Le thème de ce soir est « L’étoile du matin »

 

Il y a plusieurs étoiles du matin. Il y a l’étoile du matin, comme nous venons de le voir, qui est Jésus-Christ dans 2 Pierre 1.19 (voir le texte au bas de l’article) et que l’on retrouve également dans Apocalypse 22.16. C’est aussi l’un des noms donnés à Marie dans la litanie de Lorette (qui serait dérivée de l’hymne acathiste byzantin).

L’étoile du matin est aussi le Porteur de lumière du livre d’Ésaïe (14.12), qui a est aussi nommé (ou traduit) Lucifer.

Dans un registre plus terre à terre, Wikipédia nous apprend que l’étoile du matin est le nom d’une une école située en Lorraine; qu’une plante porte son nom; c’est une masse d’armes que les chevaliers utilisaient au Moyen Âge; c’est aussi le titre d’une bande dessinée; et enfin, arrêtons-nous ici, un projet d’appartements en copropriété situé au Mont-Tremblant dans la province de Québec.

Sous le vocable plus général de l’étoile, des expressions populaires suggèrent qu’être né sous une bonne étoile est une chance; que quelque fois son étoile pâlit; d’autres, sous l’effet d’un choc, ont vu plusieurs étoiles et, enfin, avez-vous déjà compté le nombre d’étoiles sur les drapeaux des nations. Autant de signes et de tentatives de se souvenir de ce symbole spirituel de l’étoile du matin, qui semble venir de l’aube des temps. Dans nos villes éclairées, nous sommes de plus en plus étrangers à ces nuits étoilées.

 

L’étoile d’espérance

 

Revenons à notre étoile du matin! Celle qui, juste avant la venue du jour, annonce la fin des Ténèbres. Étoile d’espérance et de promesses qui brille au milieu d’innombrables autres astres. Cette étoile, qui brille dans nos cœurs comme le dit Pierre, est le guide du voyageur solitaire, mais c’est aussi, pour celui et celle qui l’attend, une occasion de persévérance, de maîtrise de soi, de fraternité et d’amour, nous dit l’apôtre. Ceux et celles qui sont assidus à la prière silencieuse peuvent témoigner de cette expérience.

Pierre avait l’habitude des voyages et des longues nuits. C’est dans une tente, alors que le froid et la noirceur enveloppent et que le découragement se mêle au doute, que presse la tentation de choisir une autre étoile quand celle du matin tarde à paraître. C’est en ces moments qu’il enseignait de prêter attention à la Parole comme à une lampe qui brille en un lieu obscur jusqu’au début du jour et que l’étoile du matin se lève dans nos cœurs.

Quelle belle image! Mais c’est plus qu’une image. C’est une expérience humaine profonde et vraie que chacun et chacune d’entre nous traversent ou ont rencontrée.

Ce soir, ensemble, nous sommes dans cette tente, nous attendons la venue de cette étoile du matin, nous l’implorons (comme le disait sœur Marthe-Gisèle dans la nouvelle traduction de la prière de John Main).

 

Des nuits sans étoiles

 

C’est en pensant à l’année qui s’achève alors que j’avais en tête les confidences de plusieurs d’entre vous qui avez traversé entre le doute et l’espoir, des nuits sans étoiles, et qui avez su attendre avec persévérance les premières lueurs du jour.

Pour certains, c’est la fin d’une période trouble qui semblait interminable ou l’aboutissement de la longue maladie dégénérative d’un proche qui nous a quittés voici peu. Pour une autre, c’est une réponse à une question cruciale pour sa destinée ou encore un renouvellement dans les relations difficiles. Cela peut être un passage significatif entre une période de vie et l’entrée dans une autre. Il peut s’agir d’un long projet qui se termine au seuil de l’inconnu à venir. Certains ont fait un voyage extérieur éprouvant, et je pense à quelqu’un en particulier qui a fait le chemin de Compostelle. Ce mot suggère la réunion de ce qui a de plus humble, l’humus, l’homme, nos résidus relationnels humains et nos blessures et Stella, l’étoile du voyageur, l’espoir en des lendemains meilleurs. C’est un chemin de purification vers l’unité, où le rythme des pas du voyageur en vient à s’accorder aux battements de son cœur. Lorsque cela survient, les expériences difficiles sont littéralement absorbées par la miséricorde, c’est la paix tant attendue. Plusieurs, dans l’exercice de la méditation, ont fait cette rencontre.

L’étoile du matin appartient à la lueur du jour. Elle annonce la fin de la nuit.

Bref, nous sommes en marche et il est bon d’être ensemble, de prier silencieusement d’un même cœur maranatha (« Viens Seigneur Jésus ») — Justement, dans Apocalypse 22.16, le Christ est l’étoile du matin.

☆  ☆  ☆  ☆  ☆  ☆

Retour et échanges après la période de méditation

L’étoile du matin est aussi le nom de l’amour, de la compassion, de la charité. Elle est toujours là, fidèle, au bout de la nuit, annonçant que la Lumière jaillit des Ténèbres. Elle est à la source des chants d’allégresse et un symbole puissant d’espérance.

Que cette étoile brille en votre cœur!

Je vous souhaite une bonne semaine et une période des Fêtes sous le signe du renouvellement. 

Lionel Sansoucy

Enseignement du 9 décembre 2014

 

Le texte de ce soir – 2 Pierre 1.19

(3) Sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, en nous faisant connaître celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu.

(4) Par elles les promesses les plus précieuses et les plus grandes nous ont été données, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise;

(5) À cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, la vertu à la connaissance, (6) à la connaissance la maîtrise de soi, à la maîtrise de soi la persévérance, à la persévérance la piété, (7) à la piété la fraternité, à la fraternité l’amour.

(8) En effet, si ces choses existent en vous et s’y multiplient, elles ne vous laisseront pas sans activité ni sans fruit pour la connaissance de Notre Seigneur Jésus-Christ;

(12) Voilà pourquoi je vais toujours vous rappeler ces choses, bien que vous les sachiez et que vous soyez affermis dans la vérité présente.

(13) J’estime juste, aussi longtemps que je suis dans cette tente, de vous tenir en éveil par mes rappels, (14) car je sais, comme Notre Seigneur Jésus-Christ me l’a fait connaître, que mon départ de cette tente est imminent.

(15) Mais j’aurai soin qu’après mon départ vous puissiez en toute occasion vous en souvenir.

(16) Ce n’est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues que nous avons fait connaître la puissance et l’avènement de Notre Seigneur Jésus-Christ, mais parce que nous avons vu sa majesté de nos propres yeux;

(17) Car il a reçu honneur et gloire de Dieu le Père, quand la gloire pleine de majesté lui fit entendre cette voix: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, objet de mon affection.

(18) Nous avons entendu cette voix venant du ciel, lorsque nous étions avec lui sur la sainte montagne.

(19) Et nous tenons pour d’autant plus certaine la parole prophétique à laquelle vous faites bien de prêter attention comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour commence à poindre, et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs.

Texte complémentaire : Apocalypse 22.16

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.

Retour en haut