Les visées thérapeutiques de la méditation

Publié par le 23 août 2016 | 0 commentaires

Les visées thérapeutiques de la méditation
x
Bookmark

Les visées thérapeutiques de la méditation 

Les visées thérapeutiques de la méditation – Avez-vous déjà rencontré une personne qui médite dans le but d’être moins en santé ou pour être malheureuse? En fait, c’est tout le contraire. Quel que soit l’enrobage que l’on donne à sa motivation, les visées thérapeutiques et philosophiques ne sont jamais loin. 

Dans ces deux textes, la philosophie et la méditation s’entrecroisent l’une, l’autre. Alors que la pensée est l’essence de la première, celle de la dernière est la présence. Toutes deux partagent la quête de sens et le déploiement de la conscience humaine.

 

Les motifs thérapeutiques de la méditation

Accéder définitivement à la voie vers [la] transcendance, telle est la finalité du chemin initiatique, le grand pouvoir de la méditation. Karfried Graf Dürckheim

Lorsqu’il est question des motifs thérapeutiques, la difficulté que nous rencontrons est de s’extirper de la notion de pathologie issue de la médecine ou de la simple quête d’un mieux-être personnel.

La psychologie médicale a délaissé les soins de l’âme pour accorder une importance quasi démesurée à la technologie et à la lutte contre la pathologie. De son côté, la pratique de la méditation se passe d’objectifs. Se tenir vigilant dans la puissance du silence et de l’immobilité suffit.

Ce n’est que lorsque le pratiquant aura acquis un esprit stable et désencombré des multiples préoccupations qui jusqu’ici empêchaient une claire vision, que le véritable motif de guérison se précisera et qu’il pourra commencer à travailler vraiment.

Nous pouvons pour le moment, résumer les visées thérapeutiques à quatre éléments le fait de méditer.

Premier motifretrouver l’unité perdue

La méditation aide à rétablir l’unité du corps et de l’esprit ainsi que sa relation au monde. La rupture avec son identité profonde est la désolation de l’homme contemporain. Elle se reconnaît au stress constant qu’il éprouve et qui dans une large mesure, est responsable de l’anxiété et de la dépression et de divers troubles relationnels.

Compris ainsi, méditer est l’acte de présence à l’unicité fondatrice.

La méditation cultive l’art de la simplicité qui redonne à l’être sa puissance naturelle pour faire face à la souffrance et en même temps lui rappeler son appartenance avec la profondeur de la vie. 

Deuxième motif restaurer l’intention première

La méditation aide à retrouver la maîtrise de la pensée en développant la capacité d’attention et la direction du mouvement originel. L’intention pure (ou intention première) est une énergie transparente et simple qui vient du cœur lorsqu’elle n’est pas liée à un objet extérieur. L’intention originelle et l’attention percent le voile des images que nous fabriquons et qui conditionnent nos objectifs de vie — souvent inatteignables. Elles donnent accès à notre véritable nature.

Méditer, c’est apprendre l’art du mouvement naturel humain : un pilier de la restauration de la santé globale.

Troisième motif s’affranchir et créer

«L’âme s’épanouit quand elle reconnaît un facteur divin dans toute entreprise humaine…» Thomas Moore

La méditation propose un chemin radical pour cesser de s’attacher aux messages du passé qui résonnent encore et paralysent toutes tentatives pour aller de l’avant. Dépasser les barrières des conditionnements redonne à l’âme ses forces créatrices et sa capacité d’imagination pour construire un monde meilleur.

Méditer, c’est participer à la beauté originelle. Aucune exigence, seule cette union comble le fossé entre les autres relations!

Quatrième motif la participation et l’union 

La méditation est l’antithèse de l’isolement parce qu’elle développe la capacité de présence (d’attention) à la profondeur de la l’existence. Se sentir personnellement concerné par la vie est en soi un bien immense, mais réaliser que la vie elle-même est attentionnée envers nous est une révélation qui renverse tout sentiment d’exclusion.

L’empathie est le fait d’être relié et de participer au monde qui nous entoure en étant concerné. Elle est une qualité spirituelle naturelle de l’être humain qui agit grâce à l’union du corps, du cœur et de l’esprit. Elle se reconnaît par la bienveillance manifestée envers la vie qui prend le chemin de soi, des autres et du monde.

La méditation est le yoga actif de l’amour et non l’enfermement en soi-même avec l’illusion de se réaliser détachée du monde. 

En conclusion – Les visées thérapeutique de la méditation

Retrouver l’unité perdue, restaurer l’intention, s’affranchir et créer, participer au fondement de la vie, tels sont les quatre principaux motifs de guérison fondamentale. La méditation emprunte le chemin initiatique lorsqu’elle conduit au mystère de l’Être. Paradoxalement, c’est le non-attachement aux buts et aux objectifs personnels qui trace ce chemin.

Le prochain article de cette série traite de quatre raisons philosophiques de la méditation.

Lionel Sansoucy

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.

Retour en haut