La traversée des émotions sombres 3

Publié par le 17 novembre 2018 | 1 commentaire

La traversée des émotions sombres 3
x
Bookmark

La dimension oubliée

 

 

« Pour ce qui est de l’avenir, 
il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible. »
Antoine de Saint-Éxupéry

 

Lors du premier article de cette série, nous avons vu que la source de ces émotions vient principalement d’expériences d’amour blessées, et que les mythes nous enseignent que pour franchir le passage vers un horizon heureux, nous devons pénétrer dans les cavernes peu invitantes pour y apprivoiser les ombres qui s’y cachent. Le deuxième article nous indiquait comment transformer ces émotions et montrait que nous sommes accompagnés lors de la traversée de ces périodes difficiles.

Aujourd’hui, nous prolongeons notre entretien en regardant un autre moyen pour réussir cette traversée. Notre démarche ne serait pas complète sans établir une solidarité nouvelle avec la condition du monde qui vient se mêler à la nôtre¹.

Comment parler de cette dimension oubliée ?

Mais comment parler de cette alliance nécessaire pour vaincre la force de ces émotions, alors même qu’elle risque de paraître suspecte au regard de la raison froide, laissée à elle-même sans la relation intime avec l’âme?

La compréhension que nous avons de l’être humain ne se limite-t-elle pas au corps, au mental et à la raison ? La dimension qui pourtant constitue l’être humain; celle de l’âme reliée à l’esprit est cette grande oubliée.

Pour vaincre les forces qui ferment le ciel

La solidarité corps-âme-esprit, serait le troisième moyen pour sortir de l’accablement de ces émotions. Si nous n’établissons pas cette corrélation solidaire, notre démarche en plus d’être incomplète, risquerait d’être faussée par l’illusion que ce qui nous arrive n’est qu’une malchance et que l’on peut s’en sortir avec la raison seule. Là, est le piège qui nous guette.

Ce qui est en cause ici, c’est la séparation de l’homme d’avec le cosmos. De cette rupture viennent les malheurs individuels et collectifs. Pour rompre l’isolement la personne doit faire le pas décisif et franchir la béance pour réunir l’âme et la raison. C’est par cette réunification qu’elle sera en mesure de vaincre les forces qui ferment le ciel.

Une alliance avec l’Âme du monde

Briser l’isolement devient possible grâce à l’alliance avec l’Âme du monde. Cette réunion de l’âme singulière et de Sophia unifie l’être en le réinsérant dans l’ordonnance de la vie. Cette alliance annonce la fin de la tempête dans cette traversée des périodes troubles.

C’est la Sagesse qui anime le monde, mais depuis que la raison est livrée à ses seules capacités sans le secours de l’âme, elle ne suffit pas à résoudre les problèmes qu’elle a elle-même créés².

« L’angoisse contemporaine tient au malaise et à la perte dont l’homme souffre dans le monde qu’il s’est donné. Il est peut-être temps que chacun trouve au moins une étoile à l’abri du monde.
Quand les étoiles sont touchées par le regard, un ciel nocturne s’éveille déjà en nous.³» 

Rétablir ce chaînon manquant ne signifie pas nécessairement que les émotions difficiles disparaissent complètement de l’horizon existentiel, mais plutôt qu’une énergie nouvelle, basée sur le fondement même de la vie, permet de dépasser ces turbulences.

L’être unique de la personne qui s’abreuve à cette source n’est pas sujet aux humeurs des émotions troubles et ainsi leur puissance d’attraction et l’emprise qu’elles avaient sur nous sont moindres.

Surpasser les périodes troubles

Avec cette alliance un courage nouveau habite la personne et lui permet de dépasser et vaincre l’intensité de ces périodes troubles. Mais qui est-il et d’où vient-il ?

Lors du prochain article…

Nous répondrons à ces questions et nous verrons ce que signifie se relier à la source de guérison de l’âme du monde. 

 

[1]  Certains chapitres du prochain livre s’attardent aux différentes sources des périodes troubles et des émotions ombrantes qui nous affectent le plus.

[2]  Voici une suggestion de lecture pour poursuivre la réflexion sur l’âme du monde : Michel Cazenave & Mohammed Taleb. Éloge de l’Âme du monde, Entretiens avec Nathalie Calm., Paris, Entrelacs, 2015, édition électronique.

[3]  Michel Cassé, dans sa préface du livre de La science et l’âme du monde, écrit par Michel Cazenave. Paris, Albin Michel, coll., Sciences,  1996. p. 34., édition électronique.

 

Crédits photo : Nico – Unplash

Print Friendly, PDF & Email

1 Commentaire

  1. Toujours en route sur Le noble Chemin, cette 3ième suite m’inspire énormément. Une alliance avec l’âme du monde est très invitante, je poursuis donc ma réflexion sur cette petite et très grande phrase.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.

Retour en haut