La méditation et la psychosynthèse

Publié par le 29 mai 2015 | 0 commentaires

La méditation et la psychosynthèse
x
Bookmark

En psychosynthèse, la méditation est régulièrement utilisée au cours de sessions individuelles et de groupe. La pratique de la méditation demeure centrale pour l’identification au Soi supérieur et la réalisation des valeurs ultimes de la personne dans sa psychosynthèse transpersonnelle et spirituelle. Elle n’est pas rattachée à une pratique religieuse en particulier.

 

Avoir recours au silence et au centrement, ainsi qu’à la concentration intérieure augmente la conscience de soi; nous retrouvons ces trois éléments dans les différentes formes de méditation.

 

Roberto Assagioli, le fondateur de la psychosynthèse, avait recours au silence et à la méditation au début de ses enseignements. Il privilégiait ce qu’il appelait la méditation créatrice, qui consiste à demeurer centré sur une valeur, une qualité ou une idée. Cette pratique, inspirée du Raja Yoga, comporte les trois phases — réflexive, réceptive et créatrice — et réunit les méditations de types réflexif, concentratif et réceptif.

Ce type de pratique méditative favorise le développement de la sagesse intuitive ainsi que l’observation neutre des six fonctions psychologiques représentées par l’étoile d’Assagioli.

 

Vers le Soi

Dans l’exercice de la quête identitaire profonde, la psychosynthèse est reconnue pour sa pratique de la désidentification, qui permet de se dégager des attachements malsains et des subpersonnalités envahissantes qui privent la personne de sa liberté. L’exercice de désidentification est le fait de se centrer graduellement sur le Soi plutôt que de s’identifier aux pensées, aux émotions, aux désirs ou aux comportements qui paralysent la personne.(Voir le graphique suivant) :

Etoile Assagioli

Etoile Assagioli

 

L’utilisation de la volonté est centrale dans l’exercice de la désidentification et elle augmente la capacité à choisir plutôt que subir. Cette technique, aussi appelée identification au Soi ou identification au centre de Pure Conscience, accroît également la capacité de pleine conscience et la présence au Soi. En ce sens, c’est un moyen de croissance identitaire et de réalisation de soi, et elle contribue favorablement aux différentes pratiques méditatives.

 

Un autre point important à souligner en ce qui concerne la méditation assagiolienne, c’est qu’elle accroît l’empathie et la compassion envers soi, notamment par l’accueil de nos subpersonnalités rebelles et leur observation sans jugement tout en conservant une attitude de fermeté et compassion envers elles. Elle demeure un moyen privilégié de développement de la volonté personnelle et transpersonnelle.

 

La méditation psychosynthésiste démontre aussi sa valeur face aux désordres inhérents au style de vie moderne et aux troubles d’adaptation. Elle fait partie des grandes traditions de méditation axées sur la réalisation de Soi tout en réunissant leurs différents aspects.◊

 

Source : Molly Young Brown, Le déploiement de l’être, 1984

Je vous suggère aussi l’article sur la méditation et la psychosynthèse ( No: 0361) publié par The Synthesis Center à l’adresse suivante :  Article sur la méditation et la psychosynthèse

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.

Retour en haut